DS E-Tense, l'électrique sportive à la Française

DS E-Tense : la sportive électrique « so french » à Genève

Après avoir diffusé une campagne « teasing », comme nous vous l’indiquions sur Le Mag Auto Prestige, le Français DS a finalement dévoilé sa surprise et, le moins que l’on puisse dire, c’est que l’annonce était à la hauteur du suspense suscité en amont ! Comme nous pouvions nous en douter suite à l’engagement de DS dans le championnat du monde de Formule Eléctrique (en association avec le Team Virgin), le tricolore se lance dans le véhicule électrique, à quelques jours du salon de Genève 2016, vitrine idéale pour annoncer une telle orientation.

E-Tense : Fruit de l’engagement de DS en Formule E ?

E-Tense représente donc l’avenir de DS Automobiles dans l’industrie de l’automobile électrique, avec un concept-car qui ne passera pas inaperçu dans les allées du salon de Genève, le mois prochain. Plus qu’un simple véhicule électrique luxueux (DS représentant la gamme « luxe » au sein du groupe PSA), l’E-Tense incarne la sportivité, tant sur le plan visuel qu’en matière de performances pures. Si le choix de la couleur de ce concept-car n’est pas forcément idéal -néanmoins, tout reste affaire de goûts-, il faut bien avouer que côté design pur, DS démontre une fois de plus son savoir faire.

Des lignes agressives mais harmonieuses évoquant sans mal la notion de sportivité offrent à cette DS une crédibilité certaine qui, nous l’espérons, se retrouvera sur les futurs modèles de la marque. L’investissement de la firme tricolore en compétition, avec la Formule E, nous laisse présager du meilleur du côté de la mécanique et, surtout, de la motorisation électrique.

Nouvelle DS3 : enfin 100% DS !

Et sur le papier, pour l’heure, les promesses semblent être tenues. La fiche technique nous annonce, en effet, une vitesse de pointe de 250km/h, 4,5 secondes pour engloutir le 0 à 100 km/h et 402 chevaux sous le capot. En matière d’autonomie, entre 310 et 370 km sont annoncés, selon l’utilisation faite à savoir, conduite en ville ou sur routes. Pour une sportive, plutôt pas mal et même mieux que les petites citadines Françaises déjà présentes sur le marché.

De belles promesses, donc, reste à savoir à quel point elles seront tenues, en pratique, dès que le concept-car sera porté, d’une manière partielle ou totale, sur les routes de France…Place aux images de la belle.

Journaliste indépendant, rédacteur web et ex-pilote automobile. Fondateur et Rédacteur en chef de Mag Sport Auto, Le Mag Auto Prestige et Le Mag Jeux High Tech.

1 Comments

  1. Elle fait presque penser à une Audi R8, vous trouvez pas ?
    Mais ce n’est que mon avis ! Ca reste une très jolie voiture !

Leave A Comment