Porsche, BMW, Mercedes, les constructeurs Premium en Formule E

Lors du lancement du championnat du monde de Formule E, rares étaient ceux qui y croyaient vraiment. Pourtant, à l’aube d’une quatrième saison, la série électrique fait désormais partie des incontournables en sport automobile. Au point que certains constructeurs désertent des championnats tels l’ Endurance (WEC) ou encore, le DTM, afin de s’engager en FE.

Formule E : une autre idée du prestige ?

La paysage du sport automobile est-il en train de changer radicalement ? Le fait est que les moteurs à essence ne pourront survivre éternellement face à l’épuisement des ressources et à l’enjeu environnemental. A ce titre, la Formule E a, indéniablement, ouvert une nouvelle voie. Après Renault, Audi, DS Automobiles ou encore, Jaguar, trois nouveaux constructeurs vont rejoindre l’aventure. Il s’agit de Mercedes, BMW et Porsche, qui quittent leurs disciplines historiques comme le DTM ou l’ Endurance pour s’investir pleinement dans le 100% électrique.

Une majorité de marques Premium, donc, attirées par la vitrine que représente le championnat du monde de Formule E en matière de savoir-faire. Car l’électrique se démocratise au fil des années, au point de devenir incontournable. En effet, rares sont les constructeurs qui ne disposent pas d’un véhicule 100% électrique dans leur gamme. Et ceux qui n’en possèdent pas encore y viennent…

De plus, la présence de courses prestigieuses dans des villes telles Paris, Monaco, Berlin, Londres ou encore, New-York plaît aux marques Premium qui courent au coeur de ces cités, au plus près du public et des clients potentiels. Enfin, le niveau très élevé de ce championnat, convoité par d’anciens pilotes de Formule 1 comme par de jeunes loups, lui offre une crédibilité certaine. Jean-Eric Vergne, Sébastien Buemi, Nick Heidfeld ou encore, Pierre Gasly, Tom Dillmann et des références de l’Endurance ou du tourisme comme Lopez, Di Grassi, Sarrazin, le plateau est l’un des plus séduisants au monde.

Ajoutons-y l’amélioration des technologies et notamment, de la puissance des monoplaces et nous obtenons une discipline au potentiel particulièrement fort. D’ailleurs, même une marque comme Ferrari semble tentée de s’y engager à moyen terme. Le futur est en marche…

Journaliste indépendant, rédacteur web et ex-pilote automobile. Fondateur et Rédacteur en chef de Mag Sport Auto, Le Mag Auto Prestige et Le Mag Jeux High Tech.

Leave A Comment