Alfa Romeo Giulia

Alfa Romeo Giulia : échec commercial pour la plus belle voiture de l’année ?

Plusieurs mois après sa commercialisation pour le moins médiatisée, il semblerait que l’ Alfa Romeo Giulia soit loin du compte, du côté des ventes. Pourtant, la belle transalpine a cumulé de nombreux prix et distinctions et, notamment, celui de plus belle voiture de l’année. Outre ces récompenses, l’ Italienne fait preuve de véritables qualités routières. Alors, que lui a-t-il manqué pour devenir « une grande » ?

Alfa Romeo Giulia, bien seule face aux allemandes…

Appréciée des conducteurs en mal de pures sensations d’antan, l’ Alfa Romeo Giulia est très loin des objectifs commerciaux qui avaient été fixé pour l’ Europe. Ainsi, ce sont à peine 19 000 véhicules qui se sont écoulés en un an alors que les objectifs misaient, grand minimum, sur 75 000 commandes. Evidemment, la concurrence sur le segment du Premium est très féroce, notamment avec les incontournables allemandes. D’ailleurs, la Giulia se positionne au quatrième rang, dans sa catégorie, avec 12% de parts de marché, ce qui n’est déjà pas si mal.

Mercedes Classe C, BMW Serie 3 et Audi A4 devancent l’Alfa Romeo dans cet ordre et il se pourrait que l’absence d’une version « break » soit, en partie, à l’origine de cette quatrième place. A moins, tout simplement, que les clients des trois grands noms allemands ne soient pas encore prêts à changer de philosophie. Car, que cela soit justifié ou non, les germaniques jouiront toujours d’une image de fiabilité (la fameuese « Deutsche Qualität ») auxquelles les italiennes auront du mal à prétendre…

Dommage car l’ Alfa Romeo Giulia ne manque pas de personnalité et de charme…




Journaliste indépendant, rédacteur web et ex-pilote automobile. Fondateur et Rédacteur en chef de Mag Sport Auto, Le Mag Auto Prestige et Le Mag Jeux High Tech.

6 Comments

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.