Formule 1 : Mercedes débute bien, Honda aussi ! (FP1 et FP2)

Les premiers essais libres préalables au Grand-Prix F1 d’Australie 2019 ont eu lieu. Et avec eux, de premiers indices sur les forces en présence cette année, bien que certains aient caché leur jeu…Pour l’heure, la surprise vient du camp Mercedes, avec des flèches d’argent nettement plus performantes qu’escompté. Beaux débuts, aussi, pour Honda, alors que Ferrari s’est faite discrète…

Ferrari cache son jeu, Honda talonné

Evidemment, les Ferrari seront bien mieux positionnées, demain, sur la grille de départ (voir les horaires du week-end), cela ne fait aucun doute ! Pas très loin des Mercedes lors des libres 1 (voir le Tweet ci-dessous), les monoplaces italiennes ont semblé perdre pied plus tard, à l’occasion des libres 2. Attention néanmoins, les rouges étant coutumiers de performances timides le vendredi…avant de se battre pour la pole position le samedi ! C’est d’ailleurs ce que pense Lewis Hamilton, auteur du doublé aujourd’hui (en tête des FP1+FP2) : « Vous savez, Ferrari, ils ont été très forts lors des essais d’hiver. Je ne pense pas que leur vitesse ait disparu. Alors il est certain qu’ils ont testé quelque chose de différent et nous le découvrirons demain » s’est-il exprimé, après les EL2.

Outre Ferrari, il faut aussi garder un oeil sur Red Bull et son nouveau partenaire Honda. Car, si nombre d’observateurs ne croient pas à la présence de l’équipe autrichienne dans la lutte pour le titre, il serait étonnant que Verstappen -voire, Gasly- ne gagne pas quelques courses, en 2019. Et s’il reste difficile de trancher sans connaître les quantités d’essence embarquées, le fait de voir les RB15 à 8 dixièmes des Mercedes et au niveau des Ferrari constitue presque, aussi, une petite surprise. En l’attente d’une confirmation, demain, bien entendu.

Alfa Romeo et Renault juste derrière le trio de tête

Mercedes, Ferrari et Honda, les « grands » sont donc bien présents, à ce stade du week-end. Mais attention car, derrière, les outsiders semblent proches. En effet, les Alfa Romeo et Renault ne s’affichent qu’à un ou deux dixièmes des Red Bull. Au point de les menacer en qualifications ? Et pourquoi pas !? D’autant qu’avec des recrues telles Raikkonen (Alfa Romeo) et Ricciardo (Renault), ces équipes peuvent espérer un petit bonus, en matière de résultats.

Rendez-vous demain matin, à sept heures du matin (heure de Paris), pour confirmer -ou pas- ces résultats du jour. Le résumé des libres 3 et des qualifications sera à lire sur Le Mag Sport Auto.

Journaliste indépendant, rédacteur web et ex-pilote automobile. Fondateur et Rédacteur en chef de Mag Sport Auto, Le Mag Auto Prestige et Le Mag Jeux High Tech.

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.