Une Alfa Romeo Giulia de 350ch dans les cartons ?

C’est le journaliste Bozi Tatarevic qui a fait récemment une étrange découverte. Le site de pièces détachées du groupe Fiat Chrysler proposerait une motorisation essence de 2 litres pour 350 ch sur l’Alfa Romeo Giulia. Problème, la version n’existe pas et Alfa Romeo n’a rien annoncé là dessus ! Simple « bug » ou cadeau de Noël ?

Giulia : la version 280 ch dopée à l’électrique ?

La berline du constructeur milanais peine à se faire une place entre les gros bras BMW ou Audi. Une de ces raisons est le trou béant entre les différentes motorisations de la Giulia. Jusqu’à aujourd’hui, Alfa Romeo ne proposait aucun « entre-deux ». Le choix devait se porter sur la Giulia essence de 280 ch ou la version sportive Quadrifoglio de 510 ch.

Récemment, un internaute a fait une étrange découverte. Bozi Tatarevic, auteur pour Road and Track et Jalopnik, est allé faire un tour sur le site de pièces détachées Mopar, la division spéciale du groupe Fiat Chrysler. Et qu’a-t-il trouvé ? Rien de moins qu’une version essence de 350 ch de l’Alfa Giulia !

Cela a naturellement éveillé la curiosité de plusieurs. Et plusieurs interrogations se posent alors. Ce moteur 2.0 essence de 350 ch sera-t-il identique à la version 2.0 de 280 ch ? Ou Alfa Romeo nous donnerait comme cadeau de Noël un tout nouveau moteur ? Pour l’instant, rien n’a filtré du côté du constructeur de Milan. Mais certains osent déjà parler d’une motorisation uniquement disponible en Amérique du Nord. Ce marché raffole des motorisations intermédiaires.

D’autres rumeurs et bruits de couloirs naissent aussi concernant la nature même du moteur de 350 chevaux. Et il semblerait qu’Alfa se soit contenté de booster son moteur actuel 2.0 de 280 ch en ajoutant une partie hybride électrique… Mais nous avançons en terrain inconnu. Les prochains salons automobiles de Los Angeles et Detroit, aux Etats-Unis donc, devaient nous en dire plus sur ce moteur-fantôme.

Aurélien Attard

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.