WRC Panzerplatte offre un triplé à Toyota.

WRC : Panzerplatte offre un triplé à Toyota.

Comme on pouvait s’y attendre, la spéciale de Panzerplatte a connu son lot de rebondissements. A cause d’une crevaison, Thierry Neuville a dû renoncer à ses rêves de victoire. A l’inverse, Ott Tänak s’envole vers une troisième victoire consécutive en Allemagne. En WRC-2, les français ont tout perdu en une spéciale !

WRC, Toyota aux anges, Neuville malchanceux.

Tout d’abord, Sébastien Ogier semblait pouvoir réaliser un bon coup face à Thierry Neuville. En effet, ce dernier a crevé dans le premier passage de Panzerplatte. Plus d’une minute de perdue dans l’opération, et 5 places de moins pour le pilote Hyundai Motorsport. Chez Toyota, ce premier passage dans Panzerplatte a été synonyme de triplé provisoire. Ott Tänak a vu ses coéquipiers monter sur le podium. Kris Meeke devançant Jari-Mati Latvala. Ogier tombant au quatrième rang. En faisant d’excellents temps, Dani Sordo a su revenir à 30s du podium. Tout est encore possible.

Dans la seconde boucle à Panzerplatte, Jari-Matti Latvala a su remporter la première spéciale revenant à 1s2 de Meeke. Mais, dans la grande de 41kms, Kris Meeke a frappé très fort ! Le britannique est allé décrocher le meilleur temps avec 8s2 d’avance sur Latvala et 11s5 sur Tänak. De quoi conforter sa seconde place au général. Après Neuville dans le premier passage, c’est Ogier qui a crevé dans Panzerplatte lors du second passage. Le français chute au huitième rang et offre une belle cinquième place à Neuville. Quand on sait que c’est Sordo qui est quatrième, on imagine très facilement voir le belge sur la quatrième place dès demain matin… Ogier avait pourtant attaqué très fort dans Panzerplatte 2 mais sa malchance en Allemagne continue et il lâche plus d’une minute trente dans l’affaire. Takamoto Katsuta continue de faire des débuts corrects pour son premier rallye en mondial dans une World Rally Car. Malheureusement, une crevaison dans Arena Panzerplatte 2 lui coûte pas mal de temps et le place au dixième rang.

Ciamin et Lefebvre se font piéger en WRC-2.

Solides leaders du WRC-2 hier, Stéphane Lefebvre et Nicolas Ciamin ont attaqué très fort dès ce matin. Ciamin revenait sur Lefebvre quand le nordiste a dû abandonner dans l’ES10. Le français n’avait alors qu’à gérer ses 30 secondes d’avance sur Fabian Kreim. Mais, dans la spéciale suivante, c’est au tour de Ciamin de partir à la faute. Une sortie, un accident et un abandon alors qu’une superbe victoire lui tendait les bras. Kajetan Kajetanowicz, alors quatrième, profitait des premières spéciales de Panzerplatte pour monter sur le podium derrière Fabian Kreim et Marijan Griebel ! Par la suite, Nikolay Gryazin s’offrait un superbe bon en avant dans l’ultime spéciale en gagnant 3 places au général ! Le russe est désormais troisième et tout proche de prendre la tête du championnat !

En WRC-2 Pro, Kalle Rovanperä a voulu attaquer très fort mais s’est fait surprendre dès la première spéciale du jour. Le jeune finlandais sortait dans le dernier virage de l’ES8 et y laissait 5 minutes et une victoire quasi-acquise. Jan Kopecky passait alors en tête devant Mads Ostberg et Eric Camilli. Le français profitera d’une crevaison d’Ostberg dans le premier passage de Panzerplatte pour passer deuxième de la catégorie à plus d’une minute de Jan Kopecky tout de même. Malgré un accrochage avec un sanglier dans le deuxième passage, Camilli a pu bénéficier du fait qu’Ostberg a crevé une deuxième fois en deux passages dans Panzerplatte pour augmenter son avance. Kopecky, aussi, a crevé dans Panzerplatte mais ne s’est pas arrêté pour changer sa roue, étant donné qu’il était près de l’arrivée. Camilli revient à 34s de Kopecky et possède plus de 3 minutes d’avance sur Rovanperä et 4 minutes sur Ostberg.

Rendez-vous demain et, on l’espère sur Le Mag Sport Auto, pour suivre la fin de ce Rallye d’Allemagne 2019 !

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.