Aston Martin : la Formule 1 pour concurrencer Ferrari, Lamborghini et McLaren

A quelques semaines du lancement de la saison 2018 de Formule 1, le constructeur Aston Martin s’explique d’avantage sur son hypothétique implication. Actuellement associée à Red Bull Racing en tant que sponsor titre, la firme britannique ne compte pas s’investir dans la catégorie reine « juste » pour la gloire…

Evidemment, le temps où les constructeurs s’investissaient en sport automobile dans le seul but d’obtenir un rayonnement international est révolu. Aujourd’hui, un fabricant de véhicules -qu’ils soient Premium ou non- souhaite vendre en retour de son implication financière et technique. Aston Martin ne déroge pas à cette règle, comme le confirme le PDG, Andy Palmer (via Motorsport.com) :

Le retour sur le plan marketing se traduit, espérons-le, par la vente de voitures, et c’est pour cela que nous le faisons. C’est pour semer des graines que nous lançons une voiture à moteur central pour concurrencer la Ferrari 488, et c’est le cas de la Valkyrie. Il s’agit de créer de la crédibilité pour le moment où nous nous retrouverons face à Ferrari, Lamborghini et McLaren sur la route. Le timing de la réglementation 2021 fonctionne vraiment bien, car c’est à peu près le moment où nous sortirons cette voiture.

Pas de langue de bois, pour Palmer, qui affiche clairement ses ambitions à savoir; concurrencer ses principaux rivaux représentés par Lamborghini, Ferrari et Mclaren. Ce qui semble interdire à la firme anglaise de propulser, un jour, les monoplaces de Woking. Car, outre Red Bull Racing (et Toro Rosso), d’autres équipes sont intéressées par une possible arrivée d’Aston Martin en F1, à l’horizon de 2021.

Bien entendu, l’intéressé ne cite aucun nom. Néanmoins, des contacts avaient eu lieu, il y a peu de temps, avec Force India. L’affaire ne s’était pas faite, ce qui avait précipité les Britanniques dans les bras de Red Bull. Autre option, Williams, qui cherche un second souffle qui lui permettrait de revenir au sommet de la Formule 1. Chose qui passerait, probablement, par un contrat d’usine avec un grand motoriste. Sachant que Honda -un moment en pourparlers avec Williams, avant de signer avec Toro Rosso- convoite également l’écurie autrichienne, les débats semblent assez ouverts pour les équipes en quête d’un moteur…et pour les motoristes en quête d’un Team !

Ainsi, Aston Martin a tout intérêt à discuter avec plusieurs formations, histoire de rester en position de force sur le marché…Alors, Red Bull, Williams, Force India ou, pourquoi pas, Haas, le prestigieux constructeur a le choix, face à un concurrent -Honda- moribond. Du moins, pour l’instant…

 

Journaliste indépendant, rédacteur web et ex-pilote automobile. Fondateur et Rédacteur en chef de Mag Sport Auto, Le Mag Auto Prestige et Le Mag Jeux High Tech.

Leave A Comment