Acheter une voiture sans crédit, c’est de plus en plus rare !

C’est une scène que l’on retrouve souvent dans les films : un personnage arrive chez un vendeur de voitures, repère un modèle qui lui plaît, et le paie comptant avec une liasse de billets. La réalité est bien différente : il est de plus en plus rare de voir quelqu’un acquérir un véhicule sans souscrire un crédit auto, y compris si l’acheteur possède le capital suffisant pour une transaction au comptant. Voici pourquoi.

Achat comptant ou achat avec crédit auto ?

En matière d’achat de véhicule, il y a deux écoles : ceux qui estiment qu’il est plus intéressant de payer « cash », et ceux qui préfèrent souscrire un crédit voiture pour un paiement dilué. Les deux options ont chacune leurs avantages et leurs inconvénients ; voyons ceux-ci dans le détail.

Un achat au comptant :

  • Avantages : paiement en une seule fois, pas besoin de faire appel à un organisme de crédit voiture, pas d’intérêts qui accroissent le coût total du véhicule ;
  • Inconvénients : si l’achat au comptant semble a priori plus avantageux économiquement, il existe néanmoins des coûts cachés.

Un achat avec un crédit auto :

  • Avantages : pas besoin de sortir une grosse somme en une seule fois, la possibilité d’acquérir un véhicule même quand on n’a pas la somme nécessaire sur son compte, des intérêts qui peuvent couvrir les coûts cachés occasionnés par un paiement comptant ;
  • Inconvénients : en fonction du taux et de la durée d’emprunt, un crédit voiture peut revenir plus cher au final.

Le coût caché d’un achat au comptant

Si le paiement comptant est souvent considéré comme la manière idéale de payer pour son véhicule, le fait que ce type de transaction se fasse de plus en plus rare s’explique par une inversion des avantages et des inconvénients : dans de nombreux cas, la souscription d’un crédit auto d’avère plus attractive, notamment à cause des coûts cachés qui accompagnent le paiement comptant.

Qu’est-ce que le coût caché ? Il s’agit de ce manque à gagner invisible auquel on ne pense pas toujours au moment de payer comptant. Tout dépend, en réalité, de la provenance de la somme d’argent : si vous gardez vos économies sur un compte épargne rémunéré (ou sur une assurance-vie), le coût caché correspond aux intérêts que vous perdez en ne laissant pas cet argent à sa place. Avec une bonne épargne, vous avez de bonnes chances de compenser le coût du crédit auto (les intérêts versés à la banque en échange du prêt) par les intérêts de l’épargne sur la durée de l’emprunt.

Bien sûr, tout dépend du rapport entre le taux d’emprunt et le taux d’épargne. Jetez un œil sur cette page pour y trouver des calculs précis en fonction du type d’épargne et de crédit voiture.

Crédit voiture, capital et protection

À l’inverse, opter pour un crédit auto permet de sauvegarder son capital en ne vidant pas son épargne d’un coup, et de profiter d’intérêts d’épargne qui compensent les intérêts versés pour le prêt. Si vous avez en outre la somme disponible sur votre compte, vous pouvez présenter un bon apport personnel et négocier un meilleur taux d’emprunt.  Voyez par exemple les conditions d’obtention du crédit de votre auto sur Maaf.fr.

En passer par un crédit voiture permet également de bénéficier d’une assurance emprunteur qui vous protège en cas d’incident de la vie. Si vous avez payé votre véhicule au comptant, vous n’aurez d’autre protection que celle de l’assurance auto, moins avantageuse.

Enfin, sachez qu’il est toujours possible de trouver une position intermédiaire : financer son achat de véhicule seulement en partie avec un crédit auto, le reste de la somme étant injectée sous la forme d’un apport personnel. C’est encore la meilleure solution !

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.