DS Automobiles : le changement c’est maintenant, pour la marque Premium

Dans un pays -La France- ou la notion de Premium chez les constructeurs nationaux reste difficile à accepter par les clients, une marque du groupe PSA a émergée il y a quelques années. L’idée, offrir à l’hexagone mais aussi, à l’ensemble du globe, des véhicules 100% taillés Premium pour aller jouer dans la cour des grandes, allemandes, généralement. Après le lancement de la très populaire DS3 puis la commercialisation plus poussive de plusieurs véhicules, DS Automobiles compte bien réagir !

DS Automobiles ou le Premium à la française

Se lancer sur le marché du Premium via un constructeur tricolore, le pari était osé et le groupe PSA en a eu le courage, en créant DS Automobiles. Un marché évidemment très restreint pour le moment, mais qui conserve un réel potentiel. Car les amateurs de véhicules haut de gamme ne manquent pas, dans l’hexagone. Mais pour aller les cueillir, reste à améliorer un secteur, généralement faible dans nos contrées, le choix des motorisations. Car, pour aller se battre face à Bmw, Mercedes ou encore, Alfa Romeo, il va falloir lâcher les chevrons…et pour de bon !

Pour le reste, aucune raison qu’un tricolore ne soit pas capable d’offrir un confort Premium à ses clients. Certains modèles du groupe PSA, dans la catégorie SUV notamment, se prêtent parfaitement à ce petit jeu. Et c’est bien dans cette optique que le DS7 Crossback sera prochainement propulsé puis suivi, chaque année, par un nouveau modèle. De plus, l’arrivée de motorisations 100% électriques permettra au Français de s’appuyer sur son expérience -et ses victoires- en Formule E dans le but, pourquoi pas, de couper l’herbe sous le pied à un certain…Tesla ! BMW (comme d’autres) et son I3 pourrait, aussi, figurer parmi les cibles potentielles de DS Automobiles. D’ailleurs, les deux firmes en découdront très bientôt sur les circuits urbains de la série de monoplaces 100% électriques…

Outre le dépoussierrage de sa gamme de véhicule, DS va aussi modifier sa façon de faire sur place. Tout d’abord, de véritables concessions dédiées à la marque DS Automobiles vont voir le jour. La cohabitation avec Citroën n’est plus possible, question de crédibilité par rapport à la cible. De plus, les vendeurs vont profiter d’un stage dans des enseignes de luxe. L’objectif, former ces spécialistes de la vente à l’accueil d’un public plus aisé mais aussi, plus exigeant. Concrètement, le PDG, Yves Bonnefont, espère créer plus de 400 points de ventes DS Automobiles avant la fin de cette année.

Des objectifs ambitieux et plus dignes d’une marque Premium. Rendez-vous sur le site officiel de DS :
http://www.dsautomobiles.fr/

Journaliste indépendant, rédacteur web et ex-pilote automobile. Fondateur et Rédacteur en chef de Mag Sport Auto, Le Mag Auto Prestige et Le Mag Jeux High Tech.

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.