FCA Alfa Romeo Maserati

FCA : Alfa Romeo et Maserati à vendre ?

Chez FCA (Fiat Chrysler Automobiles) ce n’est pas la joie. Visiblement, dans les hautes sphères on prépare la vente du groupe. Malheureusement, les candidats ne semblent pas très intéressés par le package fourni. Alors, FCA envisage de se séparer de ses marques Alfa Romeo et Maserati !

Alfa Romeo et Maserati, désormais non désirées chez FCA ?

Visiblement Sergio Marchionne prépare la vente de son groupe FCA. Malheureusement pour lui ses tentatives discrètes en coulisses avec des groupes chinois sont un échec. Du côté de la Chine, Geely et Dongfeng auraient répondu négativement à l’italien. Par contre, la marque Jeep semble être très attirante. Marchionne aurait, d’ailleurs, reçu quelques propositions pour sa marque.

Après l’arrêt de la mythique Dodge Viper, la restructuration se poursuit chez Fiat Chrysler Automobiles. Ainsi, pour être plus séduisante, l’entité FCA pourrait faire un petit régime en se séparant de Maserati et d’Alfa Romeo. Ce petit régime, à 7 milliards quand même, aurait pour but de changer l’image du groupe. En effet, Maserati et Alfa Romeo feraient trop « premium ». Or, actuellement, ils seraient plus attirant d’acheter du grand public. Cela passerait également par la vente de l’équipementier, Magneti-Marelli.

Sergio Marchionne a essayer de se rapprocher de grands groupes automobiles, comme Renault-Nissan ou General Motors, mais visiblement sans grand succès. Volkswagen était, il y a quelques temps, intéressé par Alfa Romeo… mais le DieselGate aurait fait oublier cet attrait. En tout cas, Marchionne étudie toutes les possibilités concernant l’avenir/la vente de FCA.

Mais, on peut se le demander, ne serait-ce pas Fiat et Chrysler qui posent problème… plutôt qu’Alfa Romeo et Maserati ? En tout cas, si quelqu’un rachète le tout il gagnera un joli catalogue de marques connues : Fiat, Lancia, Alfa Romeo, Maserati, Chrysler, Dodge, SRT, Ram, et Jeep ! Sacré jackpot ! De plus, le groupe FCA réalise de jolis chiffres en Amérique de Sud. Comme au Brésil, où le groupe possède plus de 20% du marché. L’occasion de faire une belle entrée sur ce marché tant convoité !

Comptez sur nous pour vous reparler de ce dossier… qui risque de durer encore de longs mois.

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.