Ford sanctionné et privé de la Police et de la Gendarmerie ?

Suite à la volonté du groupe Ford de fermer son usine de Blanquefort, le gouvernement pourrait priver Ford du marché de la Police et de la Gendarmerie. Une sanction qui pourrait profiter à Skoda.

Ford, l’effet papillon avec l’usine de Blanquefort ?

La volonté de Ford de fermer son usine de Blanquefort pourrait lui coûter plus cher qu’un plan social. En effet, outre l’appel au boycott de la marque à l’ovale sur les réseaux sociaux, le gouvernement pourrait surtout lui fermer deux marchés intéressants. Et, ce sont les marchés de la Police et de la Gendarmerie. Ford Focus, Ford C-Max ou Ford Mondéo sont utilisés par la Police et la Gendarmerie. Mais, en 2019, cela pourrait changer. Le gouvernement menace de bannir la marque américaine des marchés publics si elle s’obstine à fermer son usine de Blanquefort. Le porte-parole du gouvernement explique : « Si une entreprise ne joue pas le jeu, plante des sites, ne respecte pas des salariés et ne respecte pas le travail qui a été fait en partenariat avec l’Etat, on a aussi les moyens de faire en sorte que ces entreprises ne puissent pas être retenues, tout en respectant le code des marchés publics. »

Ainsi, outre la Police et la Gendarmerie, Ford pourrait perdre tous les marchés publics français. Un gros manque à gagner et une publicité indirecte de perdue également. Ford a refusé l’offre de rachat de son usine en Gironde émise par Punch Powerglide. Le groupe belge n’est pas réputé pour son sérieux et a déjà « arnaqué » General Motors sur le rachat d’une autre usine en France. Un rachat validé par … Emmanuel Macron, alors ministre de l’économie.Là bas, l’entreprise devait passer de 1100 employés à 1500 en 5 ans. Or, actuellement, il n’y a que 950 employés. De même, Punch avait promis un investissement à hauteur de 150 millions d’euros (en plus des 93 millions versés par General Motors). Cependant, un seul investissement a été fait et il est de 10 millions. De plus, il résulterait du prêt bancaire obtenu par la société belge.

De plus, le groupe Punch Powerglide est dirigé par Guido Dumarey, surnommé le Bernard Tapie belge. Un sulfureux homme d’affaires réputé pour racheter des entreprises en difficulté avant de les fermer et d’empocher différentes aides. Un plan social « généreux » serait moins risqué pour les salariés de l’usine Ford. Néanmoins, d’autres repreneurs potentiels peuvent encore se manifester avant la fermeture définitive prévue courant 2019.

En tout cas, si Ford perd les marchés publics, cela pourrait profiter à … Skoda ! La firme tchèque commence à équiper la Police française avec des Octavia RS. Il y aurait un vide à combler que la marque engagée en WRC-2 se ferait un plaisir de combler.

Photo : Le Courrier Picard

22 Comments

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.