Limitation à 80km/h, en Alsace aussi, le nombre de flash a doublé

Alors que différents départements et régions commencent à divulguer les chiffres des infractions, suite à l’abaissement de la vitesse sur route sans séparateur central, l’Alsace vient également de confirmer la tendance. Ainsi, après mise à niveau des radars sur les voies à double-sens, le nombre de contraventions à doublé, comme sur l’ensemble du territoire.

Juillet 2018 : 500 000 contrevenants en Alsace

Elle faisait partie des mesures gouvernementales les plus controversées mais les responsables n’ont jamais plié, face à la grogne des associations et des automobilistes. 80km/h, c’est la nouvelle limitation sur les routes à double-sens. Et si cette mesure nous est vendue à des fins de sécurité routière (ce qui serait louable), personne n’est dupe sur la réelle raison de cette entrée en vigueur : les profits ! Reste que si le nombre de tués sur les routes de France venait à baisser en cette année 2018, il sera difficile de contester le principe, l’essentiel étant, bien évidemment, de réduire au maximum de nombre d’accidents.

Dans les départements du Haut-Rhin et du Bas-Rhin, la tendance générale se confirme puisque environ 500 000 automobilistes ont été flashés sur les routes secondaires à double-sens (source : L’ Alsace) le mois dernier (juillet), à comparer aux 252 000 contrevenants verbalisés l’an dernier, sur la même période. Bien sûr, il faudra comparer les chiffres d’accidentés et de tués pour définir si impact réel il y a. Il s’agira du seul moyen d’aller dans le sens -ou  à l’opposé- de la mesure, bien qu’un lien direct entre une baisse de la mortalité et la réduction de la vitesse ne soit pas si simple à réaliser. C’est donc sur une année pleine que nous pourrons réellement nous forger un avis.

D’ici-là, une chose est sûre, les caisses de l’état vont faire le plein…

Journaliste indépendant, rédacteur web et ex-pilote automobile. Fondateur et Rédacteur en chef de Mag Sport Auto, Le Mag Auto Prestige et Le Mag Jeux High Tech.

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.