Pokémon Go

Pokémon Go, la Gendarmerie nationale nous met en garde !

Le phénomène Pokémon Go ! est tel que même notre Gendarmerie Nationale se met à la page, affichant ainsi sa modernité mais aussi, sa « cool attitude », comme vous allez le constater. De prime abord, nous pourrions même croire à un fake, à une mauvaise blague de fans visant à se moquer des Gendarmes en profitant de la vague d’incidents liée à Pokémon Go et observée un peu partout dans le monde, notamment aux USA…mais non ! Il s’agit bel et bien d’un communiqué officiel de la Gendarmerie Nationale, qui fait passer le message via ses pages Facebook et Twitter officielles.

Pokémon Go : La Gendarmerie se rapproche de Pikachu

Qui a dit que la Gendarmerie était dépassée par les phénomènes de mode ? Toujours est-il qu’après cette méthode de prévention, ces derniers remonteront dans l’estime de quelques uns, en raison du ton humoristique et décalé utilisé pour prévenir les futurs utilisateurs de Pokémon Go  (dont la date sortie officielle en France vient d’être confirmée) des risques encourus, en matière d’accidents mais aussi, d’amendes numéraires. Clairement, nous nous devions de souligner cette façon de faire et de l’applaudir, nos Gendarmes étant vraisemblablement capables de nous surprendre en bien.

Il suffit de lire le titre de ce « communiqué  » d’un nouveau genre à savoir, « Pikachu peut attendre » puis les premiers mots « Amis dresseurs » pour afficher un large sourire, chose que la Gendarmerie n’était pas parvenue à faire depuis…un certain temps ! Evidemment, par ce biais-là, les forces de l’ordre espèrent prévenir d’éventuels accidents, sur la route en particulier, après plusieurs drames -dont certains, mortels- survenus dans différents pays déjà servis par la frénésie Pokémon Go ! Nous nous faisons donc vent, avec plaisir, de ce communiqué de la Gendarmerie Nationale, relayé ci-dessous :

[PRÉVENTION] Pikachu peut attendre !

Amis dresseurs,

PokémonGO arrive en France ! Et aux quatre coins du monde, des accidents sont déjà à déplorer ! Absorbés dans la quête pour attraper Salamèche, Bulbizarre ou encore Aspicot, vous mettez, vous et les autres usagers, en danger dans la rue ou sur la route .

Soyez donc responsables et restez prudents : ne chassez pas les pokémons au volant et redoublez d’attention lors de vos quêtes pédestres.

Petit rappel des règles du jeu : l’utilisation d’un téléphone au volant est passible d’une amende forfaitaire de 135€ et d’un retrait de 3 points du permis de conduire.

Alors, économisez vos Pokéballs, soyez vigilants !

Et revoici le fameux communiqué dans sa version Twitter, partagé dans la journée de mardi, 19 juillet 2016, à quelques heures de la sortie officielle de Pokémon Go chez nous :

Journaliste indépendant, rédacteur web et ex-pilote automobile. Fondateur et Rédacteur en chef de Mag Sport Auto, Le Mag Auto Prestige et Le Mag Jeux High Tech.

1 Comments

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.