PokerStars en a-t’il fini avec les voitures de sport ?

Cela a été leur marque de fabrique durant de nombreuses années, notamment lors de la deuxième moitié des années 2000. Pourtant, depuis quelques temps, les opérations marketing de PokerStars liées à l’automobile se font de plus en plus rares. Est-ce le début de la fin, ou déjà la fin ?

L’histoire qui aura certainement le plus marquée l’opinion publique, aussi bien que les mondes du poker et de l’automobile, est celle de l’Italien Luca Moschitta. En 2009, il est devenu le plus jeune joueur sur la plateforme de poker à atteindre le niveau de SuperNova Elite (SNE), et également le second seulement à le réussir sur le site italien de la compagnie. Atteindre un tel niveau sur le site veut dire que vous avez aussi accumulé de nombreux points de fidélité, appelés Frequent Player Points (FPP). Et avec ces points, Luca pouvait retirer des cadeaux ou des goodies du VIP Store de PokerStars. Les plus simples vont des simples fonds d’écran aux T-shirts jusqu’à, à l’époque, la voiture. Et Luca ne s’est donc pas fait prier pour la commander, et pas n’importe laquelle puisqu’il s’agissait d’une Porsche 911 Carrera. Il avait alors 19 ans. Mais ce qui a fait le tour du monde, c’est que, quelques mois plus tard, il a fait l’acquisition d’une autre Porsche, toujours grâce à ses points de fidélité récoltés sur PokerStars, mais cette fois-ci une Porsche Cayman.

Source : PN Img

Cette anecdote marqua l’apogée de la marque au trèfle dans le milieu automobile. Auparavant, on avait par exemple pu les voir sponsoriser l’équipe d’Aston Martin lors de la cours des 12 heures de Sebring ou lors des séries des 24 heures du Mans, en 2006. Jusqu’en 2011, PokerStars organisait aussi des tournois appelés Turbo Takedown, au cours duquel le vainqueur repartait avec une Audi TT flambante neuve. De plus, avec un peu plus de patience et de FPP, Luca Moschitta aurait aussi pu choisir de commander une Aston Martin V8 Vantage. Bref, PokerStars n’a pas hésité à s’associer à de nombreuses marques automobiles au cours de son expansion récente.

Cependant, maintenant que PokerStars a conquis le monde entier, la marque cherche peu à peu à se démarquer du milieu un peu trop luxueux de la voiture de sport pour se concentrer sur sa clientèle plus populaire. Aussi son système de FPP et VPP (VIP Player Points) commençait à atteindre ses limites sur le sujet. Par exemple, en 2014, le joueur russe Vladimir Shabalin est devenu le troisième joueur dans l’histoire à atteindre un total de 10 millions de VPP. Avec un tel montant, il avoua qu’il pourrait commander jusqu’à sept Porsche Cayman S au service VIP Store de PokerStars.

Sont-ce ces incohérences, ou le fait que la marque n’ait plus besoin de ces produits chocs pour attirer de nouveaux clients, toujours est-il que PokerStars semble avoir pris ses distances avec les voitures. Et le site de poker connaît actuellement un tel succès, que ce sont maintenant les marques automobiles qui auraient intérêt à s’associer avec lui. Pour l’instant, l’affiliation entre le poker et les voitures de sport paraît donc un peu au point mort, mais nul doute que l’avenir pourrait les regrouper à nouveau. Porsche, Aston Martin et Audi reviendront-ils à la charge ou une nouvelle marque fera-t-elle son entrée ?

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.