Rétrovailles à Plourhan voyage dans le temps

Rétrovailles à Plourhan : voyage dans le temps

Ce week-end à Plourhan (22, Côtes d’Armor) se déroulait la 13e édition des Rétrovailles. Un évènement tout particulier qui permet de rassembler un grand nombre de voitures de collection et de prestige. Le tout, avec des animations et une entrée gratuite ! Un évènement à ne pas louper et sur lequel Le Mag Auto Prestige était présent.

Les Rétrovailles, un régal pour les yeux dans les Côtes d’Armor !

Près de Saint-Brieuc, dans la petite commune de Plourhan, on vibre au rythme des autos d’antan pendant tout un week-end. Une équipe de bénévoles passionnés organise depuis plus de 10 ans une exposition qui attire un grand nombre de curieux, petits et grands. Cette année, pour la 13e édition, près d’une centaine de véhicules (autos et motos) étaient au rendez-vous.

70 ans séparent ces deux Citroën

70 ans d’histoire automobile étaient sur place, d’une Citroën AC4 à une Citroën Xsara. Un joli conflit générationnel qui est une preuve frappante de l’évolution automobile.

Ainsi, nous avons pu contempler des Simca (Aronde, Océane, Chambord) un tas de 2CV, une R5 Alpine, deux Citroën DS, une Morgan, une Cadillac Eldorado, une Limousine Lincoln de 1979, une Cadillac DeVille (connue grâce au film Le Corniaud), des Mustang, des Corvette, une magnifique Alpine A110, une Mehari, des Porsche (911, 944 et 924)… Bref, il y en avait pour tous les goûts ! Il y avait aussi des motos, avec pas mal de belles Harley Davidson. Des deux roues qui ne passent pas inaperçues et qui séduisent à coup sûr.

Départ des 2CV après la « pause » à Etables sur Mer

Une occasion idéale aussi de voir ces engins rouler ! En effet, les Rétrovailles c’est aussi une boucle de 60kms sur la Côte du Goëlo. L’occasion unique d’entendre, voir et sentir ces véhicules rouler. De plus, certaines villes servent de « point stop ». Comme à Etables sur Mer, à la Chapelle, où les véhicules se sont arrêtés pendant une heure. Un parking improvisé avec une vue magnifique sur la mer et un ciel bleu immaculé. En somme, un cadre idéal pour découvrir ces voitures. Les propriétaires, tous fiers de leur possession pouvaient aussi se retrouver et échanger avec le public.

Un public venu en nombre, que ce soit sur la « promenade » du dimanche matin ou l’exposition le reste de la journée à Plourhan. Preuve que l’automobile attire toujours autant. Ces bijoux séduisent et impressionnent. Les 2CV (qui fêtaient leurs 70 printemps sur ces Rétrovailles) amusent et les américaines font rêver. Un voyage dans le temps comme on aime et totalement gratuit en plus ! On ne peut qu’applaudir les propriétaires qui ont su nous proposer des véhicules dans des états parfois proches du neuf ! Bravo à eux.

Une limousine… à vendre pour seulement 8500€ !

A la fin de la journée, le plus frustrant et de repartir dans sa voiture de tous les jours. Et, quand on voit que certains de ces véhicules sont en vente (comme la Lincoln Limousine 79 ou une Mini Cooper 1100 Special), on a envie de sortir le chéquier. De plus, on aurait aimer pouvoir faire des tours dans ces autos d’exception. Peut-être l’an prochain pour la 14e édition des Rétrovailles ?

Le devoir de mémoire des Rétrovailles

En plus de l’exposition de véhicules historiques et de collection, les Rétrovailles organisaient la 7e édition du Camp US. L’occasion unique de voir des véhicules militaires de la Seconde Guerre Mondiale et la reconstitution d’un camp militaire US. Côté véhicules, cela va de la Jeep au Char M18 Hellcat en passant par un Half-track de la 2e Division Blindée ou encore un Brockway ou un M26 (juste le tracteur). Mais aussi, une magnifique Chrysler Royal C18 Sedan ou une Harley Davidson dédicacée par un vétéran ayant participé au Débarquement du 6 juin 1944 !

L’association « Les Marins de Leclerc » était présente et faisait partie de ces passionnés qui offrent un musée à ciel ouvert tout simplement passionnant. Le Camp US pouvait également compter sur des collectionneurs, comme ce couple de Plerneuf proposant un stand avec des armes et objets d’époque. Comme ce couple, certains « exposants » proposaient des fiches explicatives pour les objets et véhicules qu’ils exposaient. Sinon, il suffisait d’engager la conversation pour obtenir plein d’informations.

Pourquoi à Plourhan ? Car la ville a été marquée par le crash du Lady Godiva (un B17 américain) le 29 mai 1943. D’ailleurs, le moteur du B17 est exposé devant le monument aux morts et la plaque commémorative. Ainsi, le samedi soir, un feu d’artifice et son et lumières était organisé sur la place. L’occasion de mêler histoire et spectacle. Ce fut, également, un beau moment de partage pour nous. En effet, nous avons pu échanger avec un enfant d’une dizaine d’années. Celui-ci racontait avec fierté et émotion l’histoire de sa grand-mère. Cette dernière a caché et hébergé le pilote du Lady Godiva. Courageusement, sa grand-mère a fait passer le pilote pour son mari quand l’armée allemande est venue dans sa ferme à la recherche des rescapés du crash.

Ainsi, les Rétrovailles, avec ce Camp US, et aussi une excellente occasion de mettre le devoir de mémoire en avant. Et ce, grâce à des passionnés venus de Bretagne et d’ailleurs, et des véhicules prestigieux qu’il est si rare de voir rouler.

Les Rétrovailles font partie de ces évènements qu’il convient de marquer à son agenda afin de ne pas le rater. De notre côté, on a déjà hâte d’être à la 14e édition, en juillet 2019.

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.