DS7 Crossback : un 3008 high-tech et Premium ?

Si le DS7 Crossback est régulièrement comparé à la référence Peugeot 3008, cette comparaison n’a, semble-t-il, plus lieu d’être. Partageant la même plateforme, les deux SUV vont réellement jouer dans deux catégories bien distinctes. Pourtant, initialement, cette scission entre les deux véhicules ne semblait pas si évidente. Mais le salon de Genève 2017 aura permis à DS de rassurer les acheteurs hypothétiques, sur ce point…

DS7 Crossback : une réelle identité

Depuis son annonce, le DS7 Crossback a toujours été présenté comme un concurrent aux SUV allemands Audi Q5 et autre BMW X3. Un véhicule Premium, donc, se détachant très nettement d’un Peugeot 3008, plus accessible aux foyers moyens. Et dans la foulée de sa présentation à Genève, il est clair que le SUV tricolore a marqué des points, ce dernier faisant preuve d’une réelle identité. Ainsi, le résumer à un simple ersatz du 3008 en plus luxueux et High-Tech serait injuste. Une approche bien à part qui pourrait bien permettre à DS de réussir son coup à savoir, disposer d’un autre véhicule fort dans sa gamme. Il était temps !

Concrètement, outre ses courbes marquées, notamment par le biais de sa calandre proéminente typiquement DS et de ces optiques de phares avec projecteurs pivotants, le DS7 Crossback dispose aussi de dimensions plus imposantes que celles de son cousin. Sa longueur de 4,57m y est, bien sûr, pour quelque chose. Côté intérieur, le luxe à la française semble, enfin, se matérialiser. Montre de luxe par BRM, grand écran multimédia (12 pouces), bois véritable, cuir alcantara, difficile de ne pas tomber sous le charme.

Alpine A110 : la nouvelle coqueluche des Français

Mais DS se devait aussi de rendre hommage à son tout premier modèle historique en introduisant des technologies novatrices. Ainsi, une suspension pilotée et commandée grâce à une caméra extérieur est au programme, de même qu’une fonction vision de nuit ou, encore, un système de stationnement automatique. 3 moteurs seront proposés à savoir 2 Diesel et 1 essence mais une motorisation hybride sera commercialisée plus tard. Une édition « Première » est disponible, dès maintenant, à la commande avec deux possibilités : moteur diesel de 180 ch (53 400 euros) ou essence de 225 ch (54 900 euros). Les versions « classiques » feront leurs débuts l’année prochaine.

Journaliste indépendant, rédacteur web et ex-pilote automobile. Fondateur et Rédacteur en chef de Mag Sport Auto, Le Mag Auto Prestige et Le Mag Jeux High Tech.

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.