voiture électrique

Ce qu’il faut savoir lors de l’achat d’une voiture électrique d’occasion

Plus de 29000 véhicules électriques d’occasion ont été immatriculés en France, ce qui représente un taux de progression de 48,7% par rapport à 2019, rapporte l’Argus, pourtant, le marché de seconde main sur l’électrique reste minoritaire par rapports aux véhicules thermiques. En revanche, avec les différentes mesures Européennes et gouvernementales visant à remplacer les moteurs thermiques, ce marché va sans doute se développer dans les prochaines années à venir, mais une question reste en suspens : Que faut-il savoir avant d’acheter une voiture électrique d’occasion ?

Un marché de l’occasion compliqué pour le moment

Le marché du véhicule électrique est en constante augmentation et malgré la crise, de plus en plus de véhicules électrifiés et 100% électriques sont immatriculés en France chaque année.

Rien que pour le premier semestre de 2021, 72 511 voitures électriques neufs ont été immatriculées en France et les constructeurs sont de plus en plus nombreux à proposer ce type de véhicules, comme Toyota et sa gamme de voitures électriques. Mais même si le marché véhicule électrique neuf se porte bien, le marché de l’occasion évolue plus lentement.

On est ici face à un marché encore très jeune. Le marché des voitures électriques neuves lui-même ne s’est développé qu’il y a très peu de temps. Ainsi, il y a encore très peu de modèles d’occasion disponibles mais, poussés par les aides gouvernementales et par les initiatives visant à promouvoir un mode de consommation plus responsable vis-à-vis des défis écologiques à venir, les Français privilégient de plus en plus les véhicules électriques, et le marché de l’occasion est promis à un bel avenir. 

En attendant, l’électrique d’occasion fait aussi face à une difficulté de taille : la batterie. Avec le temps en effet, les batteries des voitures électriques perdent leur performance. Selon Turbo, les batteries des modèles de la marque perdent 10% d’efficacité en moyenne après 300 000 kilomètres. Si l’on se base sur ce chiffre, après 300 000 kilomètres, une voiture électrique de 395 km d’autonomie n’en aurait donc plus qu’environ 355 km. On peut ainsi en déduire que l’autonomie d’une voiture électrique d’occasion est donc plus faible que le même modèle neuf.

Il y a également le prix. Même d’occasion, les voitures électriques sont moins abordables par rapport à des modèles thermiques équivalents. Précisions en revanche que l’achat d’un véhicule électrique d’occasion est bien couvert par un bonus écologique.

Les vérifications à faire lors de l’achat d’une électrique d’occasion

Du côté de la mécanique, acheter un véhicule électrique d’occasion est plus simple qu’un modèle thermique, un moteur électrique représente moins de risques de panne.

Si vérifier l’état extérieur du véhicule est important, il va de soi que la batterie est LE point d’attention lors de l’achat d’un véhicule électrique. 

Il est très important de faire un test de charge avant d’acheter le véhicule. La capacité d’une batterie à accueillir de l’énergie baisse avec le temps et comme vous le savez sans doute, l’autonomie d’une voiture électrique dépend entièrement de sa batterie. Ainsi, il est donc très important de tester l’autonomie de la batterie avant d’acheter et d’ailleurs, il vous est possible de vérifier l’état de charge lors d’un achat en concession.

Bien évidemment, il est également important de vérifier les accessoires : vérifiez par exemple l’état des plaquettes de freins, l’intérieur, les éclairages ainsi que tous les éléments que vous vérifieriez sur un véhicule classique.

Les primes pour acheter un véhicule électrique d’occasion

Vous le savez sans doute, avec le bonus écologique, l’achat d’un véhicule électrique neuf est subventionné par l’État à hauteur de 6000 euros maximum. Cependant, l’achat d’un modèle d’occasion ne profite pas des mêmes avantages que le neuf et pour une occasion, le montant est fixé à 1 000 euros.

En revanche, avec la prime à la conversion, il est possible de bénéficier d’une prime de 5 000 euros pour l’achat d’une voiture électrique (ou même hybride rechargeable). 

Les avantages de l’électrique

Si un véhicule électrique coûte plus cher à l’achat qu’un véhicule thermique, vous pourrez alléger votre facture d’entretien, étant donné que vous n’aurez plus à payer votre essence, dont le prix augmente de jour en jour. En effet, vous pouvez recharger votre véhicule directement à la maison et la majorité des constructeurs proposent l’installation de bornes de recharge. Sachez qu’en matière de coût, l’électricité est inférieure au pétrole.

A noter que lors de vos trajets, vous trouverez plus de 660 stations et 1900 points de recharge partout en France. Pour plus de détails, visitez le site Bison Futé.

Enfin, il y a l’avantage écologique qui est bien évidemment un facteur important. Le moteur électrique ne produit aucun CO2 ni de bruit pendant son fonctionnement. Il ne produit aucune pollution environnementale et sonore.

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.