Essai : Le Q8 d’Audi continue d’agrandir et d’améliorer la gamme

Alors que les rumeurs filaient bon train sur l’éventualité de la sortie prochaine d’un Q1, d’un Q4 ou d’un Q6, Audi a finalement annoncé l’année dernière la sortie prochaine du Q8. Disponible au début de l’été dernier, le Q8 a continué d’étonner grâce à ses audaces techniques et stylistiques. Un SUV très stylisé qui portera sans mal la gamme Q d’Audi vers un avenir radieux, notamment grâce à son puissant moteur V6.

Un SUV pratique et luxueux

En lançant la commercialisation de ce nouveau modèle de la gamme Q, Audi affiche clairement son intention de suivre la concurrence dans le développement de véhicules pratiques et luxueux pour une clientèle en quête d’évasion. Le Q8, c’est donc cette promesse d’aventure raffinée qui vous promet de côtoyer d’affronter toutes conditions dans le plus parfait confort.

Le Q8 est, sans l’ombre d’un doute, le SUV le plus luxueux et le plus abouti de la gamme d’Audi et il n’a pas à rougir face à la concurrence de Mercedes et de BMW, bien au contraire. Même par rapport aux autres modèles de sa propre gamme, le Q8 n’a aucune raison d’être considéré comme une vague amélioration gadget des anciens modèles, mais nous en reparlerons en même temps que le design.

En termes de prix, le modèle marque également son appartenance aux produits de luxe proposaient dans le domaine, même si les prix du nouveau Q8 restent tout à fait raisonnables. De plus, il est évidemment possible, lorsque l’on connaît les bons sites et les bonnes affaires, d’obtenir des prix réduits et négociés.

Des innovations de design qui inspireront toute la gamme

La première chose qui frappe avec le Q8, ce sont les modifications de design qu’il apporte à la gamme. Audi a d’ailleurs annoncé que tous les modèles déjà existants s’inspireraient de ces changements lors de l’année à venir. Chaque modèle de la gamme, du Q2 jusqu’au Q8, aura donc le droit à un lifting et une nouvelle commercialisation.

Parmi ces modifications, la plus marquante et celle dont hériteront tous les autres modèles, c’est la calandre avant qui impose un style beaucoup plus agressif à la voiture et renforce le sentiment d’avoir devant soi un SUV sportif. Pour le reste, ce modèle reste très cohérent avec le reste de la production d’Audi depuis quelques années.

Cependant, le Q8 se démarque également franchement du Q7 sur la question du design et de ses formes. Le Q8 est plus imposant, mais pas vraiment plus grand. Il est plus bas grâce aux lignes fuyantes de son toit, mais il est également un peu plus court. En revanche, il est un peu plus large et Audi promet que l’intérieur est plus spacieux que sur le Q7.

Un intérieur tourné vers le confort et l’espace

Audi a depuis longtemps fait ses preuves en matière d’intérieur et personne ne doute plus de la qualité de leur production. Avec le Q8, le fabricant s’est surpassé et les options sont nombreuses et bienvenues. Les sièges sont évidemment disponibles en plusieurs modèles, dont certains peuvent vous masser, vous chauffer ou vous refroidir.

Comme nous vous le disions, l’intérieur est plus spacieux que sur le Q7 et on le remarque notamment sur le coffre qui dispose d’un hayon motorisé pour être ouvert avec le pied. Il peut contenir 605 litres initialement et jusqu’à 1 755 litres si vous rabattez les sièges arrière. C’est donc un coffre très important pour un SUV de ce genre, tout à fait utilisable en ville.

En termes d’équipement, on notera principalement les trois grandes dalles numériques présentes sur le tableau de bord. Elles permettent de contrôler les options de la voiture, mais également d’accéder au GPS. L’écran du milieu est dédié au multimédia et, notamment, à la télé. Il peut être caché et désactivé quand on le souhaite.

De belles performances sur la route

Évidemment, le Q8 est un petit écrin de confort, mais il ne serait pas à la hauteur de la réputation d’Audi s’il n’était pas également une voiture performante. Sous le capot, on retrouve donc un moteur V6, à essence ou diesel, avec une légère hybridation. C’est-à-dire qu’un simple courant de 48 volts permet d’améliorer le démarrage de la voiture. Ainsi, vous consommez moins pendant les premières secondes d’accélération et les performances de la voiture sont améliorées.

Le moteur de 3,0 litres proposera une puissance de 286 chevaux pendant sa première année de commercialisation. Puis, un 3.0 TDI de 231 CV et un 3,0 TFSI de 340 chevaux seront commercialisés au cours de l’année suivante. De quoi proposer un modèle pour toutes les envies et pour toutes les bourses.

Évidemment, en termes de conduite, les performances de la voiture ne se comptent pas qu’en chevaux-vapeur. Le Q8 bénéficie de suspensions pneumatiques en option qui seront bien utiles pour le hors-route, mais aussi d’un amortissement piloté. Enfin, la technologie Quattro d’Audi permet une excellente répartition de la puissance sur l’essieu et les roues.

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.