Solido, le renouveau d'une marque française culte

Solido, le renouveau d’une marque française culte

Vous l’avez peut-être constaté, les boîtes Solido fleurissent dans différentes GMS (Grande et Moyenne Surface) ainsi que dans vos magasins de jouets habituels (JouéClub surtout). Comme annoncé par Frédérick Guillier (PDG et co-fondateur de Mini Express), la volonté de relancer la marque culte est là tout en proposant du Die-Cast abordable. Alors que Noël approche, on a voulu se pencher sur le cas Solido et vous faire un petit test de la gamme actuelle.

Solido, l’histoire d’une marque française.

Tout d’abord, à l’origine, il était question de la Fonderie de précision de Nanterre fondée par Ferdinand de Vazeilles en 1919. Une entité reconnue dans l’Europe entière pour la qualité et la précision des matériaux créés à destination de l’aviation et de l’automobile. En 1930, Ferdinand de Vazeilles a l’idée d’utiliser ses techniques d’usinage pour créer des jouets en métal plutôt qu’en tôle. Puis, en 1933, les premiers véhicules transformables (sans licence) sortent sous le nom de Solido. En 1953, Ferdinand passe le relai à son fils Jean-René. C’est ce dernier qui aura l’idée de proposer des véhicules pré-montés et qui sont des reproductions de vrais modèles. Ainsi, en 1957, sort la première voiture Solido, une Jaguar Le Mans au 1/43e. En 1960, Solido lance une gamme militaire sur un marché déjà très concurrentiel. Mais, comme par le passé, c’est tout de suite un succès.

Les années 70 marquent le début de l’histoire mouvementée de Solido. D’abord, il y a le déménagement d’Ivry-la-Bataille vers un nouveau site de production à Oulins. Mais, dans le même temps, c’est le premier choc pétrolier qui entraînera une crise financière. A tel point qu’en 1979 la mythique marque Dinky Toys disparaîtra. En 1974, l’entreprise familiale est vendue au groupe « Le Jouet Français ». En 1978, la famille Vazeilles quitte le comité de direction de Solido. Puis, en 1980, le groupe est en liquidation judiciaire à cause d’une gestion catastrophique. En 1982, c’est une autre marque française qui rachète Solido… Majorette ! Pour la petite histoire, Majorette a été fondée par le frère du créateur de Norev qui voulait faire des voitures « plus abordables ».

Pendant dix ans, la marque retrouve son succès d’antan et la gamme militaire cartonne toujours plus. C’est « la Seconde Période ». Mais, l’histoire se répétera. En 1992, Majorette est en faillite ! Néanmoins, Société Nouvelle Solido et une Société Nouvelle Majorette sont fondées. Le tout, géré par le groupe Idéal Loisirs. Néanmoins, ce groupe peine à relancer la machine. A tel point que le groupe allemand Triumph-Adler AG rachète Majorette et Solido en 1996 pour devenir le numéro 2 du jouet en Europe. De plus, la gamme militaire revient dans le groupe. Transférée chez Verem 1993, cette société est fusionnée au groupe en 1996.

Mais, l’histoire va se répéter encore et encore. En 2003, Solido passe sous le giron de Smoby. 3 ans plus tard, l’entreprise d’Oulins est fermée et la production transférée en Chine. En 2008, c’est MI29 qui récupère Majorette Solido avant de vendre le tout au géant allemand Simba-Dickie-Group. Puis, depuis 2015, Solido a pu revenir en France grâce à Mini Express (Otto et GTSpirit). 2018 marque une volonté de redorer le blason de Solido et de lui faire retrouver un certain succès.

Solido, le 1/18e à l’honneur.

Au départ, Solido c’était du 1/43e. Par la suite, la marque proposait un catalogue composé de 1/43e et de 1/18e. Amoureux du 1/18e, Mini Express a d’abord relancé Solido avec cette échelle. D’ailleurs, cela représente une grande partie du catalogue actuel. Les miniatures 1/18e proposées actuellement sont, pour une petite partie, reprises de l’ancien catalogue Solido (Citroën Traction, Renault 4L, Volkswagen Coccinelle ou le Type H). Une bonne partie est inédite cependant (BMW E30, Renault R5 Turbo, AC Cobra, Volkswagen Golf…). A noter, certains modèles rallyes sont sans ouvrants et résultent d’un partenariat avec Ixo/Altaya (Lancia Stratos, Subaru Impreza, Lancia Delta).

A gauche la version Altaya, à droite la version Solido

La force actuelle de Solido 1/18e est de proposer des modèles passés (Traction, Stratos, 4L…), Youngtimers (BMW E30, Golf, …) mais aussi actuels (Renault Alpine A110). A chaque fois, de nombreuses livrées sont proposées (une 2CV Bretagne, Cochonou, Dolly, James Bond, France 3…). C’est le cas pour presque tous les modèles. De quoi rentabiliser les moules mais aussi offrir un large choix aux collectionneurs ou même aux enfants. Car oui, Solido peut à la fois être un objet de collection ou un jouet. Avec ces modèles 1/18e, il y a de quoi rassembler toutes les générations et les fédérer autour de modèles forts. Un excellent point.

On a voulu vous présenter un comparatif du 1/18e avec un modèle (Subaru Impreza WRC’02) des années 2000 et donc un modèle rallye (sans ouvrants malheureusement) de la gamme actuelle (une Lancia Stratos). La plus grosse différence est la boîte blanche venue à la place de la boîte bleue mythique des Solido des années 90/2000. La volonté d’être plus visible sur les rayons. Une bonne idée, malheureusement de plus en plus copiée par la concurrence.

Solido, le 1/43e évolue.

La plus grosse évolution du catalogue Solido c’est la gamme 1/43e. Désormais, terminé les ouvrants. Toujours en zamac, les miniatures proposées sont d’un excellent rapport qualité/prix. Pour environ 20€ (soit moins que chez Norev, Ixo, Minichamps, …) vous avez des voitures fidèles et bien reproduits. Pour l’instant, la gamme 1/43e ne propose que des modèles historiques. Pas de voitures actuelles ou de véhicules de compétition (rallye, circuit ou rallye-raid). Néanmoins, le catalogue fait rêver. Difficile de faire un choix, tant nous aurions voulu acheter toute (ou presque) la collection. Renault 5TL, Mercedes-Benz 350 SL, Mehari, Peugeot 205 GTI, Ford Escort RS Cosworth, Fiat Panda, Simca Rallye 2… 36 modèles actuellement qui devraient trouver leur place sans problème sur vos étagères ou sous votre sapin.

Pour nous, le choix s’est porté sur une Renault Fuego GTX. Nous avons voulu la comparer à un ancien modèle 1/43e Solido, toujours des années 90/2000. Une Peugeot 206 WRC issue de notre collection personnelle. Là aussi, la boîte et son emballage sont la principale différence qui marque au premier coup d’œil. La nouvelle boîte Solido est plus « commune », plus proche de ce que propose la concurrence. Moins haute et plus large, elle voit aussi son présentoir être beaucoup plus mince et fin. La marque et le modèle sont bien visibles mais moins mis en valeur que par le passé. En mains, la miniature fait beaucoup plus objets de collection que par le passé. Plus de détails et un toucher moins « robuste ». L’absence d’ouvrants est ce que l’on regrettera le plus au final.

A noter, une gamme « Sport 1/43e ». Ici, les modèles sont surtout destinés aux enfants et sont des modèles récents (Ford GT, BMW X6, Nissan GT-R). Malheureusement, nous n’avons pas pu en trouver en magasin près de chez nous. Le responsable du rayon nous expliquant être en rupture de stock, car à l’approche de Noël, ces produits sont très demandés.

La gamme militaire de retour chez Solido !

Après des années d’absence, la gamme militaire fait son grand retour chez Solido grâce à Mini Express. Désormais, la gamme se nomme « War Master« . Terminé Militaria I et Militaria II. De plus, la gamme est plus large. En plus des véhicules, la gamme propose des avions. Pour vous offrir un point de comparaison, nous avons choisi de mettre notre Citroën Traction FFI face à un Landwasserschlepper. Notre choix s’est porté sur ce Landwasserschlepper issu de la campagne russe en 1943 car il est très original et plutôt exclusif. C’est la première fois que ce véhicule routier et amphibie est proposé en miniature déjà montée. Une reproduction fidèle et détaillée de qualité. Encore une fois, on sent que Solido propose désormais quelque chose qui s’adresse aux collectionneurs plutôt qu’aux enfants. L’utilisation de plastique sur notre modèle conforte cette sensation.

Néanmoins, la gamme War Master risque de faire vibrer ceux qui collectionnaient les « Militaria » de Solido. Le catalogue possède déjà une vingtaine de modèles et s’agrandira en 2019. Beaucoup de modèles intéressants et, surtout, qui n’étaient pas présents dans le catalogue par le passé. Une excellente chose.

Seul petit regret, on aurait aimé une boîte plus « marquante », comme par le passé. La boîte est très proche de celles des voitures au 1/43e (ici, on est sur du 1/72e), seul les dessins sur la « surchemise » et le nom War Master changent. Pour l’instant absent, le fameux petit catalogue devrait faire son retour en 2019. Et ce, pour toutes les gammes de chez Solido ! Une bonne nouvelle.

Solido : 1/64e et Formule 1, les nouveautés de ce nouveau chapitre.

Mini Express, comme expliqué dans notre interview exclusive, a voulu proposer du 1/64e. Un secteur déjà assez concurrentiel (Hotwheels, Bburago, Majorette, Norev, et pas mal de marques distributeurs/low cost). L’idée était alors de proposer des miniatures de collection sur une échelle grand publique et très populaire. 8 modèles furent lancés pour cette gamme 1/64e. Malheureusement, le succès ne fut pas au rendez-vous. La faute à un prix élevé (proche de ceux de Siku) pour des miniatures sans ouvrants. Pourtant, la gamme est très sympathique. Et, les petites vitrines proposées sont une nouveauté dans cette gamme. La volonté de proposer un modèle de collection au 1/64e est excellente et a su nous convaincre. Notre Golf et notre New Beetle ont su nous séduire. Seul hic, elles font plus petites que d’autres 1/64e. La preuve avec notre comparatif entre une New Beetle Sport de chez Majorette et celle de chez Solido. Cependant, nous sommes convaincus que malgré cette plus petite taille, ces modèles peuvent séduire. Collectionneurs de miniatures ou des ferrovipathes à la recherche de miniatures pour leurs diorama de réseaux ferroviaires.

A gauche la Majorette, à droite la Solido.

L’autre grosse nouveauté proposée par Mini Express chez Solido est l’arrivée d’une gamme « Formule 1 » au 1/18e ! Une première pour la marque française. A l’heure actuelle, il n’y a qu’un modèle (la Renault R.S 18). Mais, comme annoncé lors de notre entretien exclusif, d’autres modèles arriveront en 2018. Proposée à moins de 50€, cette miniature ravira collectionneurs, fans de F1 mais aussi enfants ! Une véritable réussite pour un projet novateur chez Solido. On vous propose de découvrir nos photos de cette superbe Renault R.S 18 de Nico Hülkenberg en version de présentation.

Solido, notre conclusion.

Votre serviteur a été un enfant des miniatures Solido. Depuis tout petit, il a pu collectionner et jouer avec de nombreux modèles Solido, au 1/43e, au 1/18e ou de la gamme Militaria. Comme pour beaucoup, Solido est donc une madeleine de Proust. Avec ce retour Mini Express nous offre un bon mélange entre passé et modernité. En jeux vidéo, on parle de plus en plus de « Remastered » pour d’anciens jeux refaits et relancés sur consoles actuelles. Ici, Mini Express veut séduire les anciens consommateurs de Solido mais aussi les nouvelles générations. Le but, proposer des modèles forts, séduisants et accessible financièrement. On sait très bien que nos miniatures ont vu leurs prix exploser (AutoArt propose à nouveau une Impreza 22B, star de son catalogue au début des années 2000, mais avec un prix 4 fois plus importants). Mais, Solido revient et arrive à nous proposer de beaux modèles avec des prix abordables. Que ce soit en 1/18e, en 1/43e ou même en 1/72e (War Master). Une véritable réussite selon nous. Maintenant, le grand défi restera de reproposer ces modèles dans la majorité des magasins. En effet, lors de notre recherche des modèles Solido, nous avons eu du mal à en trouver. Un responsable d’un Maxi Toys ne connaissant même pas la marque. Dans le même temps, nous avons fait chou blanc à Carrefour, malgré la dizaine de grandes surfaces visitées dans le Nord et dans l’Ouest de la France. Seul Leclerc et JouéClub semblent jouer le jeu. Sur le site officiel de Solido, vous trouverez une carte et la liste des magasins de jouets/miniatures qui proposent des produits Solido.

En tout cas, pour nous, c’est un grand Oui ! Le rapport qualité/prix est sûrement le meilleur proposé sur le marché, surtout pour ce type de véhicules.

Merci à Louis pour le prêt de sa Subaru Impreza WRC’02 Solido.

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.