Le circuit Gilles-Villeneuve : un lieu mythique en plein cœur de Montréal

Comment parler de sport automobile sans évoquer le Canada ? La course automobile y aurait en effet vu le jour dès 1870. Avec plus d’un siècle d’évolution, on comprend vite que ce pays a de formidables histoires à raconter aux fans d’automobile. De son apparition sur le sol canadien à la création d’un lieu mythique avec le circuit Gilles-Villeneuve, on vous dévoile les faits marquants du sport automobile canadien.

Les débuts du sport automobile canadien au 20ème siècle

La première course d’endurance au Canada s’est déroulée entre Toronto et Hamilton en 1901, a duré 60 km et a été remportée par S.F. Evans. C’est réellement après la seconde guerre mondiale que la course automobile se développe au Canada. Que ce soit sur des pistes ovales ou sur des circuits routiers, les courses sont fréquentes et se déroulent chaque semaine. Des voitures mythiques y prennent le départ comme les Austin, Austin-Healey, DKW, Porsche et Volkswagen, ou encore les Jaguar, Corvette, Ferrari, Maserati et Aston-Martin un peu plus tard.

Certains de ces circuits sont devenus mythiques, comme le Gimli Motorsport Park qui a vu atterrir en urgence un Boeing 767 d’Air Canada en pleine course en 1983. Le Grand Prix de Trois-Rivières a vu lui passer de nombreux pilotes de renom : James Hunt, Jacques Laffitte, Petter Solberg ou encore Sebastien Loeb.

Le circuit Gilles-Villeneuve : un lieu chargé d’histoire

Notre tour d’horizon des différents circuits canadiens ne serait pas complet si nous n’évoquions pas le circuit Gilles-Villeneuve. Sur la ligne de départ, on retrouve l’inscription « Salut Gilles », en hommage en hommage au célèbre pilote canadien. D’une longueur de 4 361 mètres, il accueille le Grand Prix du Canada depuis 1978. Sa succession de virages serrés et lents soumet les freins à rude épreuve et offre des courses spectaculaires. De grands champions ont souvent perdu toute illusion de remporter la victoire en heurtant le « Mur des champions » qui se situe au dernier virage du circuit. En 2019, Lewis Hamilton y a obtenu une belle victoire à la suite d’une bataille musclée avec Sebastian Vettel.

Une piste multifonctionnelle

Le point fort du circuit est qu’il ne se limite pas à accueillir un Grand Prix de F1 une fois par an. Tout au long de l’année, les amateurs de vélo, de roller ou de course à pied peuvent venir s’y entraîner. Avec sa nature agréable, c’est l’opportunité idéale pour se balader et bénéficier d’une vue imprenable sur Montréal. Vous pourrez même apercevoir le casino de Montréal, très réputé et apprécié des joueurs canadiens. L’annuaire des casinos en ligne au Canada le classe d’ailleurs parmi les meilleurs casinos en Amérique du Nord. L’occasion rêvée pour tenter de remporter le jackpot dans un cadre idyllique. 

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.