Matt LeBlanc et l'équipe de Top Gear UK

Top Gear, débuts difficiles pour la nouvelle saison

La nouvelle équipe de Top Gear UK a lancé la 23e saison de l’émission ce dimanche 30 mai. De nouveaux animateurs attendus au tournant et certains ont été emmenés droit dans le mur par les critiques de la presse britannique, à l’image du présentateur Chris Evans.

Remplacer le trio emblématique Clarkson-Hammond-May était une mission compliquée, voire impossible, pour les compagnons de Matt Leblanc. L’américain s’en est, lui, d’ailleurs très bien sorti en se montrant plutôt à son aise dans le désert marocain au volant de l’Ariel Nomad. Deux autres animateurs ont aussi réussi à se mettre une partie des critiques dans la poche : Chris Harris et Rory Reid. En revanche l’audience n’a pas été au rendez-vous avec 4,3 millions de téléspectateurs branchés sur la BBC2, contre 6,5 millions réunis en moyenne par l’ancienne équipe.

Top Gear UK : Chris Evans sous le feu des critiques

Chris Evans est bien celui mis en cause par la presse d’outre-manche, à l’image de la critique du Times qui lui conseille de ralentir un peu :

« Achèteriez-vous une voiture d’occasion à cet homme ? Sur ces premières impressions, seulement après de sérieuses modifications. Quant à l’accueil de ses amis VIP, comme Gordon Ramsay et Jesse Eisenberg, Evans doit absolument lever le pied de l’accélérateur. »

L’animateur britannique visait les 5 millions de téléspectateurs et n’a pas vu son vœu s’exhausser. Les critiques se sont essentiellement tournées sur le fait que l’émission proposait des choses déjà vues et moins excitantes qu’avant. L’Independant a, pour sa part, été encore plus sec sur cette nouvelle saison en la décrivant le concept comme « totalement futile, cliché, et usé jusqu’à la corde.»

Vraisemblablement Top Gear nécessite un vrai coup de jeune et devrait s’abstenir de reprendre ce qui a fait son succès durant l’ère Clarkson, Hammond et May, pour se trouver une réelle identité, avec des animateurs qui semblent avoir des fortes personnalités, mais mal exploitées. Reste à savoir désormais si la production va prendre en note les diverses remarques pour enchaîner avec un second épisode de qualité afin, ainsi, de séduire la presse britannique et surtout l’ensemble des téléspectateurs. Néanmoins, visiblement, certains twittos estiment que les médias ont fait preuve d’un peu trop de sévérité avec Chris Evans…

Grand passionné de sport automobile (et de monoplace en particulier) et de sport en général. Diplômé en e-journalisme. Rédacteur sur Le Mag Sport Auto (Formule 1 et circuit en général) et sur Le Mag Auto Prestige.

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.