FCA souhaite désormais une fusion avec PSA !

FCA souhaite désormais une fusion avec PSA !

Après la tentative de fusion avortée avec Renault, FCA (Fiat Chrysler Automobiles) s’attaque à un autre groupe français : PSA. L’offre de fusion a été présentée mais, pour le moment, n’est pas actée. Effet d’annonce comme avec Renault ou véritable début d’un grand rapprochement ? On devrait vite être fixés !

Fusion FCA et PSA, la naissance d’un géant est-elle en marche ?

Alors que PSA s’est offert Opel en 2017, voici que le groupe français pourrait fusionner avec FCA. C’est en tout cas ce qui a été présenté en cette fin octobre. L’objectif de cette fusion serait de proposer un groupe automobile « avec une taille et des ressources d’envergure mondiale« . Selon eux, le marché de l’automobile évolue tant qu’il faut s’allier pour survivre et affronter la révolution (électrique ?) qui est en marche.

FCA avec PSA deviendrait le quatrième groupe automobile au monde. De plus, chacun pourrait aller sur les marchés de l’autre, des marchés où il n’est pas forcément le plus développé. Ainsi, FCA a de gros enjeux en Europe quand PSA pourrait aller jouer sur le continent nord-américain et s’attaquer à Renault sur le continent sud-américain. De plus, ce groupe FCA-PSA proposerait un peu tout ce qu’il est possible d’offrir en automobile. Et ce, grâce à ses nombreuses marques : Citroën, Peugeot, DS, Opel et Vauxhall (PSA) + Fiat, Fiat Professionnal, Alfa Romeo, Lancia, Abarth, Maserati, Chrysler, Dodge, Jeep, Ram Trucks et SRT (FCA).

Le communiqué de presse (commun) explique également que les économies engendrées par une telle fusion seraient énormes. On parle de plus de 3 milliards d’euros d’économies par an avec ce projet de fusion ! L’inquiétude montent déjà chez certains salariés ou encore en Allemagne où l’on se dit qu’Opel risque d’être la victime collatérale d’une telle fusion.

Enfin, il est précisé que la fusion se ferait à 50/50 afin d’éviter de défavoriser l’une ou l’autre des marques. De plus, un nouveau QG serait placé en Europe (aux Pays-Bas plus exactement) afin de piloter ce groupe tentaculaire. Et c’est le président actuel de PSA, Carlos Tavares, qui serait à la tête du potentiel groupe FCA-PSA !

Rendez-vous dans quelques jours pour savoir si ce projet aboutira ou non.

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.