gnv

Gaz naturel et Bio GNV, une alternative plus saine (et plus économique) ?

A l’heure où l’hybride et même, le tout électrique se démocratise très largement, il existe pourtant d’autres alternatives pour rouler propre, c’est à dire, en respectant l’environnement. En effet, avec le BioGNV et le GNV (Gaz naturel), nous pourrions éviter certains problèmes écologiques, liés aux véhicules électriques, propres dans l’absolu, sur la route mais nécessitant en amont comme en aval des actions pas forcément compatibles avec le respect de la planète.

Gaz Naturel Véhicule (GNV) : pas mal d’avantages

A l’heure actuelle, nombre d’automobilistes prennent conscience de la nécessité de réduire les émissions, de manière générale. Et si, pour le moment, les gouvernements plébiscitent presque exclusivement l’électrique en lieu et place de l’essence et du diesel, il existe d’autres solutions, potentiellement meilleures pour notre planète. Aussi, le gaz naturel présente un autre atout, celui d’être économique et donc, de réduire les dépenses des propriétaires de véhicules. Chose qui s’applique aussi au monde professionnel, puisque Bus, camions et autres existent avec ce mode d’alimentation.

Quelles économies, quelle autonomie ?

A titre d’exemple, un plein de gnv (Gaz Naturel Véhicule) revient à 5,5 euros pour 100 kilomètres parcourus, à comparer aux 8,5 euros, sur la même distance, pour du diesel. Côté rejets de CO2, il faut compter environ -25% d’émissions, par rapport à un moteur essence. Evidemment, ce sera toujours plus qu’un véhicule électrique mais ces derniers nécessitent une prise en charge complexe des batteries en fin de vie mais aussi, une capacité de production via des centrales, qui vont fleurir ces prochaines années, du fait de la demande grandissante.

Côté autonomie, on est à peu près au même niveau que de l’électrique (environ 400 km). Donc plus d’arrêts à la pompe qu’avec un véhicule essence/diesel. Mais tout est affaire de compromis, le carburant « parfait » -à tous niveaux- n’ayant pas encore été inventé. En termes de stations, si leur nombre était assez faible il y a quelques années encore, le volume disponible grandit de jour en jour. Ainsi, à l’heure actuelle, elles sont plus de 250 réparties sur toute la France.

Sachant qu’il est également possible de faire construire sa propre station, à usage plus privé, dans le cadre d’une activité professionnelle où d’une collectivité. Concernant la durée du plein, deux possibilités. Dans le cadre d’une station à remplissage rapide, le plein se réalise en moins de dix minutes. En revanche, pour une station à remplissage dit « à la place », il faut compter entre 5 et dix heures de recharge.

Enfin et pour conclure sur une note positive et économique, sachez que de nombreuses collectivités proposent des aides à l’achat d’un véhicule roulant au GNV ou au BioGNV. Région Parisienne mais aussi, Provence-Alpes-Côté d’Azur, Nouvelle Aquitaine, Normandie, Bourgogne-Franche-Compté, entre autres, proposent des aides spécifiques. Ne vous reste plus qu’à vous renseigner, selon le lieu de votre domicile…

 

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.