La Peugeot Hypercar de face

Peugeot dévoile son Hypercar pour le Mans

Peugeot a laissé fuiter des images de son modèle Hypercar, qui courra aux 24 Heures du Mans en 2022. La marque fera son retour en endurance cette même année.

Les 88e 24 Heures du Mans se déroulent en ce moment-même, sur le mythique tracé éponyme dans la Sarthe. L’occasion pour Peugeot de donner le coup d’envoi de son projet « Le Mans Hypercar » (LMH). La firme au Lion fera son retour dans le championnat du monde d’endurance et aux 24 Heures en 2022.

L'Hypercar vue de derrière

Total et Peugeot collaborent ensemble à la création de cette voiture

 

Peugeot Hypercar, 4 roues motrices, 680 chevaux

Et tout cela se précise. Peugeot vient en effet de dévoiler quelques esquisses du véhicule qui portera les espoirs de la marque tricolore. Réalisé en collaboration avec Total, il s’agira d’un hybride électrique, de 500 kW (environ 680 chevaux). Cette puissance sera répartie sur les deux essieux, puisque le bolide comportera quatre roues motrices.

« En comparaison avec ce que nous connaissons actuellement en LMP1, la voiture sera plus proche des véhicules de route. Donc avec une masse plus élevée et de plus grandes dimensions, » confirme Olivier Jansonnie, directeur technique Peugeot Sport programme WEC.

Le projet n’en est toutefois qu’à ses débuts. Les phases d’études pour l’architecture générale, le concept aérodynamique et le choix d’architecture moteur ont été lancées. Du travail reste encore à effectuer, mais le constructeur assure que tous ses départements techniques sont à l’oeuvre. On note que le bolide reprend les traits et codes de Peugeot Sport (notamment les phares avant et arrière).

L'Hypercar vue du côté gauche

Peugeot utilise son Hypercar pour progresser dans l’électrification de sa gamme

Les 24 Heures du Mans pour la transition énergétique

Ce retour de Peugeot aux 24 Heures du Mans permet aussi à la firme de Sochaux d’accroître son investissement dans l’hybride électrique. « Cette catégorie permet de fédérer toute notre entreprise et toutes nos entités, avec des traits et des technologies proches de nos voitures de série, » lance ainsi Jean-Philippe Imparato, dirigeant du groupe PSA. Il continue :

« A travers cet engagement, Peugeot ouvre un nouveau registre qui est celui de la néo-performance. Nous revenons en endurance car nous avons l’occasion de travailler le sport sous une autre forme avec l’hybridation essence/électrique. Peugeot Sport change son identité, lance son label de véhicules haute-performance électrifiés Peugeot Sport Engineered, avec son premier modèle 508 : 360 chevaux, 4 roues motrices, 46g de CO2. Ce programme d’endurance nous permet d’entrer de plain-pied dans la transition énergétique. »

Reste à voir ce que parviendront à faire les troupes françaises en endurance et au Mans. Rappelons que Peugeot s’est imposé au double tour d’horloge sarthois, en 1992, 1993 et 2009. La firme célèbre par ailleurs ses 210 bougies dans moins d’une semaine, le 26 septembre.

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.