peugeot hypercar

Peugeot dévoile sa 9X8 Hypercar, pilotes et cadres réagissent (bien)

C’était il y a quelques heures et l’événement a fait grand bruit, dans le monde des sports mécaniques et tout particulièrement, de l’endurance. Peugeot vient donc de dévoiler la  -sublime- 9X8 Hypercar que piloteront notamment Jean-Eric Vergne Kevin Magnussen, ou encore, Paul Di Resta. Voici les déclarations des cadres et pilotes de l’écurie tricolore, qui repartira à l’assaut des 24H du Mans, la saison prochaine.

 » PEUGEOT oblige, le sketch qui a guidé notre travail représentait un félin prêt à bondir, explique Matthias HOSSANN, Directeur du Design PEUGEOT. Cette attitude se traduit par une cabine qui pique un peu vers l’avant. D’une manière générale, la PEUGEOT 9X8 reprend les codes esthétiques propres à la marque : c’est une voiture fine, racée, élégante, qui inspire émotion et dynamisme « .

Le résultat n’a pas manqué de surprendre, puis de ravir les futurs pilotes de la PEUGEOT 9X8 :  » C’est la première fois que l’on conçoit un véhicule de compétition à ce niveau de design « , souligne Kevin MAGNUSSEN.

Et Gustavo MENEZES de renchérir :  » Avec 9X8, PEUGEOT ouvre une nouvelle page du sport automobile. On participe à écrire son futur ! « 

Le cockpit de 9X8 surprend lui aussi, pour l’attention extrême que lui a consacrée l’équipe des designers.  » Nous avons tenu à proposer une déclinaison tout à fait particulière du cockpit, souligne Matthias HOSSANN. Jusqu’à présent, cet élément était très anonyme: simplement fonctionnel et générique, sans expression aucune de la marque. En y injectant nos couleurs et notre i-Cockpit, signature intérieure d’identité propre à PEUGEOT, nous rafraîchissons cet espace. Cela devrait permettre aux spectateurs d’identifier immédiatement une PEUGEOT lorsque seront diffusées les images des caméras embarquées « .

 » Je connais la qualité de travail et d’innovation des équipes du Design PEUGEOT et de PEUGEOT Sport, mais je dois reconnaître qu’elles m’ont surprise avec cette magnifique 9X8 : combiner ainsi une identité de marque puissante, et une ligne aussi fluide et novatrice, c’est tout simplement brillant « , déclare Linda JACKSON, Directrice Générale de PEUGEOT.

 » Le nouveau règlement Le Mans Hypercar (LMH) a été conçu pour que tous les vecteurs de performance classiques soient nivelés, explique Olivier JANSONNIE, Directeur Technique du programme WEC de PEUGEOT Sport. C’est passionnant, car c’est à nous d’inventer, d’innover et de trouver des opportunités de générer de la performance hors des schémas classiques. Cela a été notamment le cas pour l’aérodynamique. Le règlement nous autorise à avoir un seul élément aérodynamique ajustable, sans qu’il soit précisé que ce doive être l’aileron arrière. Nos calculs et nos simulations ont démontré que nous pouvions être très performants sans aileron arrière « .

Pour Jean-Marc FINOT, Directeur de Stellantis Motorsport,  » cette absence d’aileron arrière sur la PEUGEOT 9X8 est un marqueur d’innovation majeur. On atteint un niveau d’efficience technique, en aérodynamique, qui nous permet de nous passer de cet artifice. Mais comment, en dépit de toutes les croyances et des habitudes, cette absence est dictée par la recherche de performance, nous allons en garder le secret aussi longtemps que possible ! « 

 » Nous recherchons à la fois une fiabilité sans faille et une parfaite maîtrise de nos besoins en énergie, explique Jean-Marc FINOT. Le Mans, c’est un sprint de 24 heures qui peut se gagner ou se perdre sur un seul arrêt au stand. Les Hypercars (LMH) présentent un rendement énergétique exceptionnel, qui préfigure ce que nous retrouverons bientôt sur les voitures de série. C’est en ce sens que nous travaillons sur l’ensemble de la PEUGEOT 9X8 : du groupe motopropulseur à l’aérodynamique, tout doit contribuer à l’hyper-efficience « .

Linda JACKSON insiste :  » L’engagement de PEUGEOT en Endurance va au-delà de la seule compétition : c’est un laboratoire extrême pour PEUGEOT. C’est aussi ce qui explique que notre lien avec Le Mans soit si puissant. Le résultat sportif y est important, mais peut-être plus encore la validation de nos technologies, de nos recherches lors d’une course de 24 Heures disputée dans des conditions ultimes. Nous éprouverons en compétition le système d’hybridation et les technologies relatives à la réduction de la consommation en carburant – donc des émissions de CO2 – que nous développons actuellement pour nos véhicules de série. C’est une fierté pour nos équipes de PEUGEOT Sport que de voir leurs recherches intégrer les voitures de notre gamme. Pour nos clients, ce laboratoire du Mans est un gage de la qualité de nos voitures. « 

Journaliste indépendant, rédacteur web et ex-pilote automobile. Fondateur et Rédacteur en chef de Mag Sport Auto, Le Mag Auto Prestige et Le Mag Jeux High Tech.

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.