Renault s’attaque au Premium made-in Germany avec sa « Talisman »

Si le groupe Renault a déjà fait preuve d’ambition sur le segment du Premium par le biais de Nissan et de sa marque de luxe, Infiniti, le Français souhaite maintenant revenir sur un marché qui ne lui a pas souri par le passé avec une véhicule badgé « Renault ». Nom de code de l’arme secrète sur laquelle reposera toute la pression de ce succès souhaité, « Talisman ». Un véhicule qui devra faire oublier les échecs des Avantime et autre VelSatis…

Au revoir Laguna, bonjour Talisman !

Concrètement, la Renault Talisman se présente comme la remplaçante de la Laguna bien que ses dimensions surpassent cette dernière avec un véhicule plus large mais aussi plus long d’environ 15cm, soit 4,85m au total. En matière d’équipement, sièges en cuir massant, écran tactile, régulateur de vitesses ou encore, quatre roues directrices sont au programme.

Des motorisations à revoir ?

Mais pour concurrencer Audi, Bmw, Mercedes et surtout, Volkswagen, Renault semble à nouveau miser sur ses équipements, son confort intérieur et de conduite plutôt que de tenter d’aller chatouiller les références germaniques dans le domaine de la motorisation, véritable talon d’Achille de toutes les tricolores Premium sorties ces dernières années.

A ce niveau, Renault proposera tout de même un large choix de motorisations avec trois moteurs diesel de 110, 130 et 160 chevaux, ainsi que deux blocs essence de 150 et 200 chevaux. Très juste face aux berlines allemande, mais l’entrée de gamme de la Talisman devrait être accessible aux alentours des 25 000 euros, un argument de poids malgré tout…

Journaliste indépendant, rédacteur web et ex-pilote automobile. Fondateur et Rédacteur en chef de Mag Sport Auto, Le Mag Auto Prestige et Le Mag Jeux High Tech.

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.