Crosslé 90F à Epoqu'Auto 2019

Autodiva retrace l’histoire Crosslé à Epoqu’Auto

Autodiva, magazine dédié à l’histoire du sport automobile, a retracé l’histoire de Crosslé à Epoqu’Auto. Le plus ancien constructeur de voitures uniquement de course au monde.

Les constructeurs n’étaient pas les seuls à l’honneur à Epoqu’Auto 2019. Pour sa 41e édition, le salon a en effet demandé à Autodiva (magazine francophone exclusivement dédié à l’histoire et la mémoire de la course automobile) de retracer l’histoire de Crosslé. Un constructeur d’Irlande du Nord, le plus ancien au monde de voitures uniquement dédiées au sport.

Fondé en 1957 et toujours actif actuellement, The Crosslé Car Company produit notamment des monoplaces « à l’ancienne ». Des Formule Ford aux Formule 2 étaient ainsi présentes. De quoi représenter une grande diversité de ce constructeur, extrêmement actif dans ces catégories par le passé.

Crosslé F2

Ici, une Crosslé F2

A cela se joignaient d’autre types de voitures, principalement des prototypes. Hormis les monoplaces, Crosslé s’illustrait en effet dans les championnats international de barquette. Des voitures proches des monoplaces, comme sur cette Crosslé 9S. Un modèle de barquette de 1966 (construite selon les plans de l’époque) permettant de participer au championnat International 2 litres Groupe 6.

Crosslé 9S de 1966

Crosslé 9S de 1966

Le présent se joint à l’histoire de Crosslé

Si toutes ces voitures représentaient des pièces historiques de grande valeur, Autodiva n’oubliait toutefois pas de mettre en avant l’utilisation actuelle de ces Crosslé. Notamment au travers de la Classic Racing School. Une école de pilotage, que nous avions visitée l’an passé, permettant de se mettre au volant d’une véritable Formule Ford Crosslé des années 70. Le tout sur des circuits fabuleux tel que celui de Charade, en Auvergne.

Une Crosslé 90F de la Classic Racing School

Une Crosslé 90F appartenant à la Classic Racing School, monoplace sensiblement identique à la Formule Ford 16F de 1969

A côté de la dizaine de voitures exposées, plusieurs pièces venaient compléter le plateau d’Autodiva. Notamment un châssis ou différents moteurs pouvant être montées sur les Crosslé. Retrouvez plus de photos de cette exposition juste en-dessous.

Un châssis de monoplace Crosslé présent à Epoqu'Auto

Un châssis de monoplace Crosslé présent à Epoqu’Auto

Découvrez également plus d’informations sur les 100 ans de Citroën, ou les 105 ans de Maserati, célébrés cette année à Epoqu’Auto. Tout comme le plateau Gnome et Rhône, sur lequel un avion trônait au beau milieu des motos de la marque. Et enfin, les utilitaires, célébrés pour la première fois au salon lyonnais de véhicules anciens.

https://twitter.com/Salon_EpoquAuto/status/1207375382921527301

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.